Cinq suggestions pour communiquer votre vision

Auteur: Rick Warren

Communiquer votre vision est essentiel au succès de votre ministère.

1. Par votre exemple personnel
Jésus en est l’exemple suprême. Vous devez être vulnérable. Vous devez laisser les gens vous voir. Les gens doivent voir votre investissement personnel et vous voir comme un modèle à suivre. Vous devez , par de nombreux aspects, personnifier votre ministère. Les valeurs que vous essayez d’inculquer au travers de votre ministère doivent être le reflet de votre vie.

Lee Iacocca en est un exemple. Il personnifiait la vision de Chrysler. Chrysler était en train de chuter quand Lee Iacocca en a pris les rênes et qu’il a commencé à apparaître dans les publicités. Et tout à coup, vous vous êtes dit : "Lee Iacocca est un homme d’investissement, d’intégrité, de vision. Je crois que je vais aller m’acheter une Chrysler." Il a en fait personnifié le changement. C’est comme cet homme qui a dit, en parlant d’un rasoir : "Il m’a tellement plu, que j’ai acheté la compagnie." Vous pensez : "Si ce gars y a autant cru, c’est que ça doit vraiment être un bon rasoir." Nous devons en être le modèle. Quand nous avons fait "Possédons le Pays" et que j’ai prêché le dimanche matin sur ce que nous allions sacrifier et donner, les enfants ont vendu certains de leurs jouets et des choses comme ça.

2. Par des slogans
Je vous suggère de développer des slogans spécifiques qui correspondent à votre ministère. Tout grand leader connaît l’impact d’un slogan. Martin Luther King : Si vous l’avez déjà entendu, vous n’oublierez jamais le fameux discours : "I have a dream."

Il parle de petits enfants, des noirs et des blancs, jouant ensemble dans un monde où la personnalité a plus d’importance que la couleur. "I have a dream" revient sans cesse, et atteint son but.

L’impact d’un slogan a une grande importance. Les gens ne se rappellent pas des discours, ni des sermons. Ils se souviennent de phrases. Vous avez besoin de trouver des phrases qui résument en quelques mots ce que vous essayez de faire pour que les gens y accrochent "Vivre libre ou mourir."

Franklin D. Roosevelt a pratiquement transformé la mentalité de dépression de la population en une mentalité de croissance en disant : "Rien n’est à craindre si ce n’est la crainte."
Kennedy a dit : "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais plutôt ce que vous pouvez faire pour votre pays."

Ces choses demeureront. Personne ne se souviendra de leur discours par contre vous vous souviendrez de ces phrases. Elles sont courtes, simples et sonnent bien. La plus grosse erreur dans le ministère est de sur-verbaliser et de trop en dire aux gens. Sur-verbaliser le but de ce que vous voulez accomplir.

Ici à Saddleback nous avons des dizaines de slogans : "Chaque membre est un ministre." Ces cinq petits mots résument bien ce que nous croyons à propos des ministères laïques. "Les pasteurs sont les administrateurs, les gens sont les ministres…vous ne pouvez pas donner plus que Dieu." Ce sont des slogans efficaces. La mission de Saddleback se résume ainsi : "Le grand investissement dans le commandement et la "grande mission" engendreront une grande église."

Dites succinctement ce que vous voulez établir. Même nos cinq objectifs qui sont : communiquer le message de l’Evangile, partager la communion fraternelle avec d’autres croyants, témoigner l’amour de Dieu, éduquer le peuple de Dieu et célébrer la présence de Dieu. En cinq phrases nous communiquons la raison d’être de Saddleback. Lorsque quelqu'un vient et me demande : "Pourquoi votre église existe-t-elle ?" Je peux répondre en quelques phrases.

3. Par analogie ou métaphore
Si vous voulez communiquer la vision de votre ministère ou celle de Saddleback, vous devez la comparer à quelque chose de familier pour tout le monde. Combien de fois dans le Nouveau Testament, Jésus a-t-Il dit : « Le Royaume des cieux est semblable à… » ? Et ensuite Il donnait une analogie, une parabole ou une métaphore. On appelait Reagan « Le Grand Communicateur. » Il n’y a vraiment rien à envier à sa manière de communiquer. Il maîtrise simplement l’illustration. Il a cette capacité d’expliquer des choses très complexes, par exemple en parlant du déficit budgétaire, pour dire qu’il avait une pile de factures sur son bureau, il a dit, « Un trillion de dollars est une pile aussi haute que l’Empire State Building. » Il a utilisé cette illustration la première fois qu’il parla du budget. Les gens pouvaient comprendre. C’était quelque chose de tangible pour eux.

La stratégie de Saddleback, telle que nous l’enseignons dans nos cours pour les membres, est basée sur le principe du losange du Base-ball. C’est quelque chose que les gens peuvent saisir. Quelle est la première base ? Quelle est la seconde base ? Quelle est la troisième base ? Cette analogie communique une vision à laquelle ils peuvent s’identifier.

4. Par le symbolisme
Le symbolisme touche les gens au niveau émotionnel plutôt qu’au niveau intellectuel. Des expressions, des logos et ce genre de choses sont très importants. Nous avons beaucoup utilisé le symbolisme dans la campagne de « Possédons Notre Pays. »

5. Par le contact personnel
Prenez une par une les personnes clefs, c’est à dire celles qui donnent de la légitimité à votre ministère. Voyez-les individuellement. Partagez la vision avec elles. Communiquez-la leur au cours d’un petit déjeuner, d’un déjeuner, d’un dîner ou quelque chose comme ça. Ils deviendront ensuite vos principaux supporters. En général les gens ne sont pas motivés par les choses dans lesquelles ils ne sont pas impliqués.

Publié dans Top Chrétien (www.topchretien.com)