Erreurs à éviter dans la poursuite de croissance

Auteur: Pierre-Alain Giffard

La foi et le cheminement en église devraient êtres sources d’épanouissement et de joie et non pas de traumatismes et de douleurs; sources de libération et de paix et non pas d’asservissement et d’angoisse. Il arrive pourtant que des chrétiens soient profondément blessés par leur expérience en église... Voici donc une liste d'erreurs à éviter afin que la poursuite de croissance ecclésiale soit saine et respectueuse envers les membres de l'église.

1. Avoir toujours l’air assoiffé d’agent : Certains pasteurs ou certaines églises réclament sans arrêt des dons et des contributions. Pour récolter plus d’argent, de fortes pressions sont exercées sur les membres (exhortations répétées, culpabilisation, menaces de rétributions divines, réprimandes, etc.) sans tenir compte des besoins personnels des chrétiens et du peu de moyens dont ils disposent parfois (Marc 7:10-13). Dans certaines communautés, l’idée est explicitement répandue que plus l’on donne, plus on recevra en retour, tendant ainsi à créer une spirale immorale d’enrichissement des pasteurs et d’appauvrissement des membres et la pensée illusoire et égoïste que l'on peut s'enrichir dans ce monde par ses dons.

2. En tant que pasteur, avoir un niveau de vie nettement supérieur aux membres de son église : Quoi de plus choquant que des pasteurs roulant en voiture de luxe, habitant de grandes maisons et s’habillant à la dernière mode alors que les membres de leurs églises, qui payent leurs salaires, ont du mal à rejoindre les deux bout….(1 Timothée 6:5-9;1 Timothée 6:10-11; Proverbes 22:22. L'église locale n'est pas une entreprise d'exploitation des membres et encore moins une machine à traire les pauvres...

3. Isoler les membres : Volontairement ou involontairement, certaines églises isolent leurs membres, particulièrement de leurs familles et de leurs proches, sous prétexte de les protéger de mauvaises influences. Cet isolement peut aussi simplement résulter de ce qu’il est exigé des membres une trop grande participation aux réunions et activités d’églises. Parfois, pour assurer une plus grande implication des membres, des pasteurs communiquent l'idée, implicitement ou explicitement, que le temps consacré aux activités d’église est plus important que celui passé avec sa propre famille ou celui nécessaire aux études …

4. Contrôler les membres :

La suite de cet article se trouve dans le livre : GIFFARD, Pierre-Alain, La croissance de l’Église : outils et réflexions pour dynamiser nos paroisses, Nouan-le-Fuselier, Éditions des Béatitudes, 2012.

97828402442953