Aider les membres de son église à évangéliser de personne à personne

Auteur: Pierre-Alain Giffard

Former les membres d’une église locale à évangéliser et les responsabiliser face à leur mission de faire recevoir Jésus comme Sauveur et Seigneur est un des facteurs importants qui favorise la croissance d’une communauté chrétienne. Jésus, après sa résurrection, a confié à son Église le soin de poursuivre sa mission évangélisatrice : « De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jean 20:21). L'annonce et le témoignage de l'Évangile sont en fait le premier service que les chrétiens peuvent rendre au monde. Ce sont tous les chrétiens qui ont la responsabilité, à leur manière, de transmettre l'amour de Dieu qui se manifeste dans le salut offert par Jésus-Christ.

Mais que dire aux chrétiens pour les aider à évangéliser ? Comment rendre leur témoignage convaincant et persuasif ? Comment leur permettre d’amener d’autres personnes à faire un acte de foi en Jésus-Christ ? Ce sont les questions auxquelles ce paragraphe tente de répondre...

1. Une démarche initiale

Évangéliser signifie annoncer Jésus-Christ par la parole et par les actes. C’est être le porte-parole du salut offert en Jésus et l’instrument de sa présence et de son action dans le monde. L’évangélisation première a pour objectif d’aider tous les hommes et les femmes à faire un acte de foi envers Jésus et à devenir ses disciples.

L’évangélisation première contiendra toujours la proclamation claire du salut offert en Jésus comme don de la miséricorde de Dieu pour effacer les péchés du monde et permettre aux hommes et aux femmes de recevoir l’espérance de la vie éternelle. Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, dit Jésus à la Samaritaine, c'est toi qui l'aurais prié et il t'aurait donné de l'eau vive (Jean 4:10). Évangéliser c’est en fait aller à la rencontre du besoin, de la soif d'amour, de paix, de pardon et de sens à la vie qui habite le cœur des êtres humains.

Mais la démarche d’évangélisation nécessite en général de bâtir une relation de confiance avec les autres et de prendre le temps d’entrer en dialogue. Un dialogue d’amitié accompagné de marques d'intérêt sincère pour les personnes. Il est parfois long, parfois bref, de quelques minutes à plusieurs heures et même plusieurs années... Mais cette période, ce temps nécessaire à bâtir une relation est essentiel. Il permet de créer des liens et de poser des actes d’amour qui préparerons l’accueil de l’Évangile.

2. Guider la conversation

Durant la période de dialogue, l’évangélisateur pourra de temps en temps aborder directement le « sujet » de Dieu. Il pourra par exemple dévoiler ses propres options religieuses et poser certaines questions: « Dieu est-il important pour vous? », « Connaissez-vous Dieu? » Si c'est approprié, certains passages bibliques peuvent êtres cités[1].

Mais attention, évangéliser n'est pas présenter des versets bibliques de façon machinale, comme ayant des réponses toute faite. C'est plutôt présenter ceux que l’Esprit Saint semble nous inspirer sur le moment. Certaines questions peuvent aider à discerner ce qu'il est bon de dire : Ce que souhaite dire ou le passage biblique que je vais citer répond-il réellement aux besoins ou aux aspirations humaines et spirituelles que je ressens chez mon interlocuteur ?

L’Évangile sera mieux accueilli s’il est présenté de manière à répondre aux besoins et aux aspirations découvertes durant la période de dialogue. Il y a aussi des temps, dans la vie d’une personne, durant lesquels celle-ci est plus réceptive. C’est le cas par exemple des périodes de transition et d’incertitudes (déménagement, changement de travail, adolescence, etc.) ou lorsque des souffrances particulières sont vécues (divorces, maladie, perte d’un être cher, etc.); il y a aussi les temps de Noël ou de Pâques. Des recherches montrent que parmi les groupes les plus réceptifs à l’Évangile sont les jeunes familles avec des enfants et les étudiants au niveau universitaire.

3. Quelques conseils

La suite de cet article se trouve dans le livre : GIFFARD, Pierre-Alain, La croissance de l’Église : outils et réflexions pour dynamiser nos paroisses, Nouan-le-Fuselier, Éditions des Béatitudes, 2012.



[1] La foi naît de la prédication et la prédication se fait par la parole du Christ (Romain 10:17).